Archéologie - Pas-de-Calais le Département
Les informations contenues dans cette page ne sont valables avec certitude que jusqu'à cette date et heure.

Votre opposition au dépôt des cookies de mesure d'audience a été prise en compte. Masquer ce message

Fiennes, atelier de potier médiéval, 2012

La découverte lors du diagnostic de fours de potiers à l'emplacement de la future école a conduit à une fouille archéologique au printemps 2012.

Les fours de potiers du 14ième siècle

Trois fours ont été découverts à Fiennes, deux étaient destinés à la cuisson des céramiques et le troisième à un usage domestique. L'un d'entre-eux est parfaitement conservé : la sole, perforée pour laisser passer la chaleur, est intacte. Les potiers y déposaient les céramiques, probablement plusieurs centaines. Ils façonnaient ensuite un dôme en torchis au dessus des céramiques pour fermer le four. La cuisson durait une quinzaine d'heures.

La zone de travail des trois fours

À Fiennes, la zone de travail semi-enterrée était commune aux trois fours. Des traces de piquets indiquent que les parois et le fond devaient être faits de planches. Cette

zone de travail comprend les zones d'enfournement des bûches, les alandiers. L'un d'eux est construit en tuiles parfaitement agencées pour former une voûte. L'autre est construit en calcaire. Cet espace commun suggère que les trois fours ont fonctionné en même temps. L'atelier de potiers était donc important.

Une gourde en terre cuite

Une gourde en terre cuite a été retrouvée au fond d'une cuve de décantation. Elle est entière excepté le goulot qui est cassé, ce qui explique probablement son abandon. L'ensemble des céramiques permet de dater précisément l'occupation de l'atelier. Les formes des marmites, des cruches, des gobelets, etc. suivent des modes et évoluent rapidement. Par comparaison avec d'autres sites archéologiques, l'occupation de Fiennes est datée entre 1350 et 1400 après Jésus-Christ.

L'archéomagnétisme : mise au point d'une nouvelle méthode

Des chercheurs de l'Institut Physique du Globe ont prélevé les parois et les fonds des fours. L’étude de l’orientation de microscopiques éléments ferriques dans les parois des fours permettra de préciser la période d’utilisation des fours. Cette méthode de datation basée sur l’étude des variations du pôle magnétique est appelée l'archéomagnétisme. Actuellement une nouvelle méthode basée sur l'intensité du champ magnétique est en développement. Les prélèvements de Fiennes seront utilisés dans ce cadre.