Archéologie - Pas-de-Calais le Département
Les informations contenues dans cette page ne sont valables avec certitude que jusqu'à cette date et heure.

Votre opposition au dépôt des cookies de mesure d'audience a été prise en compte. Masquer ce message

Ouverture au public du chantier de Saint-Omer, place Saint-Jean, le 15 mai à 16h00 et 17h00

La communauté d’Agglomération de Saint-Omer prévoit d’agrandir le conservatoire de musique au sud du bâtiment actuel. Sur la base des prescriptions de l’État, une dizaine d’archéologues du Centre départemental d’Archéologie intervient depuis le 25 février pour fouiller les vestiges de l’église paroissiale médiévale Saint-Jean et de son cimetière.

Une valorisation de ces découvertes est proposée au public, notamment sous la forme de visites guidées du chantier le 15 mai 2013 à 16h00 et 17h00.

Histoire de l’église et de la place Saint-Jean

C’est au 10e siècle qu’une chapelle est édifiée, sous l’évocation de Saint-Jean, au sommet d’une butte occupée par un verger de l’abbaye.
Malheureusement, son utilisation est de courte durée puisqu’elle est détruite lors d’un important incendie en 1152.
Rapidement reconstruite, elle est cette fois-ci érigée en église paroissiale dès l’an 1154.

Les représentations de l’église sont peu nombreuses et tardives. Une gravure réalisée par E. Durin en 1783, montre une église-halle, possédant une travée centrale à laquelle viennent se greffer deux collatéraux de même hauteur. Le cimetière, qui est présent autour du chœur et du collatéral sud, est enclos d’un mur.

L’église Saint-Jean reste en activité jusqu’en 1791, année de la suppression des cultes.
Utilisée comme magasin, elle est finalement vendue avec son cimetière l’année suivante et sera rapidement démolie.

Mais l’histoire de cette église et de la place qui porte aujourd’hui son nom ne s’arrête pas là. En 1830, la Société Philarmonique de Saint-Omer décide de construire une salle de concert à l’emplacement même où sont encore préservées les fondations de l’ancienne église. Cette salle deviendra par la suite l’actuel conservatoire de musique.