Archéologie - Pas-de-Calais le Département
Les informations contenues dans cette page ne sont valables avec certitude que jusqu'à cette date et heure.

Votre opposition au dépôt des cookies de mesure d'audience a été prise en compte. Masquer ce message

Habitats des Âges des Métaux à Saint-Tricat (vidéo)

Découvertes archéologiques sur la RD 304

Le Conseil général du Pas-de-Calais a entrepris le projet de construction de la RD 304 qui joint Guînes à Calais en longeant la ligne TGV. Cette création de voirie passe par la commune de Saint-Tricat. Sur la base des prescriptions de l’État, une équipe d’archéologues du Centre départemental d’Archéologie est intervenue en juin 2010 pour fouiller une occupation datée des Âges des Métaux.

Accédez à la transcription textuelle de cette vidéo

Une occupation de l’Âge du Bronze (9ième siècle avant JC)

La fouille du site de Saint-Tricat a permis de découvrir les traces d’un habitat dont il reste les fosses et une portion de fossé qui délimitait l’espace d’occupation. Les fosses, qui devaient être à proximité des maisons, ont livré des fragments de céramique. Elles sont montées à la main, les parois sont fines. L’argile utilisée contient des petits morceaux de silex que le potier a ajouté pour faciliter le montage et la cuisson. Une des céramiques remontée par les archéologues mesure 18 cm de hauteur.

 

 La surprise a été de découvrir dans le fond d’un vase des fragments d’une matière brune orangée que les archéologues ont identifié comme de l’ambre. Cette matière, rare dans la région, est une résine fossile (de conifères). Elle était utilisée pour la fabrication de bijoux. Il est possible qu’elle provienne des bords de la mer Baltique.

Une ferme de l’Âge du Fer (1er siècle avant JC)

La principale découverte du site est la mise au jour d’une partie d’une ferme de la période gauloise. Elle se compose de fossés qui enclosent la zone de vie des habitants. Cette zone représente une surface d’au moins 2 400 m2 !

Un grenier sur 4 poteaux

La fouille a permis de comprendre l’organisation d’une ferme qui se compose au moins de deux bâtiments. Ils ont été repérés grâce à la trace laissée par les trous creusés pour planter les poteaux de bois verticaux, qui portent le toit et maintiennent les murs. L’un des bâtiments a probablement servi de grenier pour le stockage des denrées alimentaires. Le second pourrait correspondre à une petite maison ou à une réserve.

Dans la fouille d’un des trous de poteau, une quantité importante de céramique est apparue. Certains vases presque complets ont été dégagés par les archéologues.

 Vaisselles gauloises

 

La forme de ces céramiques est caractéristique de la vaisselle utilisée par les gaulois pour la préparation des aliments et leur conservation.

Un camp d’entraînement de la première guerre mondiale

Le site ne semble pas être occupé après la période gauloise, mais les archéologues ont découvert une tranchée de la première guerre mondiale, matérialisée en orange. Elle se caractérise par un tracé sinueux avec un bastion. À cette période, le sud de Calais n’est pas situé dans la zone des combats. L’hypothèse est que la tranchée de Saint-Tricat ait servi à l’entraînement des soldats, en particulier anglais, avant qu’ils ne partent plus à l’est sur le front.

 

Saint-Tricat

mot(s)-clé(s) : Occupation, Âges des Métaux, Âge du Bronze, Âge du Fer