Archéologie - Pas-de-Calais le Département
Les informations contenues dans cette page ne sont valables avec certitude que jusqu'à cette date et heure.

Votre opposition au dépôt des cookies de mesure d'audience a été prise en compte. Masquer ce message

Historique du projet

Publié le 10 janvier 2009

Contexte

Depuis sa création en 1988, la Direction de l'Archéologie du Pas-de-Calais a pour mission de conserver des collections départementales. À l’origine essentiellement constituées d'objets lithiques préhistoriques, 250 mètres cubes provenant de 450 lieux-dits, les collections se diversifient tant en chronologie qu'en type de matériau conservé. Le Centre assure leur valorisation et leur étude en les rendant accessibles aux chercheurs.
En 2003, un diagnostic territorial des conditions de conservation des collections archéologiques du département du Pas-de-Calais a été réalisé conjointement par le Service régional de l'archéologie de la Direction Régionale des Affaires Culturelles et le Département du Pas-de-Calais. Ce diagnostic a mis en évidence un maillage de petits musées ainsi qu'une dispersion des collections archéologiques sans respect des normes minimales de conservation.
En 2008, le Ministère de la Culture et de la Communication lance la politique des Centres de Conservation et d'Étude (CCE). Le Service régional de l'archéologie retient l'échelon départemental comme chef de file du schéma régional.

Objectifs

En 2009, conscient de l’état sanitaire des collections archéologiques sur son territoire, le Département du Pas-de-Calais commande une étude de programmation. Deux objectifs sont fixés :

  • assurer la bonne conservation des collections en accroissement constant
  • répondre aux besoins pour le personnel du Centre suite au triplement des effectifs

Ces accroissements en collection et en personnel sont liés à la prise de compétence en archéologie préventive fin 2007.

La programmation architecturale est conduite par la Direction de l’Architecture et des Grands Travaux Départementaux, Service études et développement, la Direction de l'Archéologie et le Service régional de l’archéologie. Cette programmation s’est appuyée sur une étude spécialisée en conservation préventive financée à 100 % par la Direction Régionale des Affaires Culturelles du Ministère de la Culture et de la Communication.

Le projet

Le projet de Centre de conservation et d'étude archéologiques du Pas-de-Calais prévoit la construction d'un bâtiment neuf d'une surface utile de 1 200 mètres carrés avec un module de conservation de plus de 800 mètres carrés. Cette première phase comprend l’ensemble de la chaine opératoire de traitement des mobiliers archéologiques : une salle de réception, une salle de lavage, une salle d’étude.

Des équipements spécifiques sont prévus : une chambre froide pour l'accueil du mobilier organique gorgé d'eau, un laboratoire de restauration et un laboratoire d'analyse. L’espace de conservation des collections se décompose en cinq espaces dédiés aux mobiliers inertes, aux mobiliers hors gabarit, aux métaux, aux matières organiques et aux archives.

Une seconde phase prévoit la création d’un espace de médiation archéologique, des bureaux administratifs et scientifiques ainsi qu’un accroissement des surfaces de conservation des collections. Le Centre aura alors une surface totale de 2 800 mètres carrés.

Le Centre de Conservation et d’Étude au cœur du pôle culturel départemental

Le Centre de conservation et d’étude archéologiques sera construit à Dainville. Il fera le lien entre le nouvel éco-quartier Broussais et le pôle culturel dépendant du Conseil départemental du Pas-de-Calais et comprenant les Archives départementales, la Médiathèque départementale de prêt, la Direction de la culture et la Direction de l'Archéologie.