Archéologie - Pas-de-Calais le Département
Les informations contenues dans cette page ne sont valables avec certitude que jusqu'à cette date et heure.

Votre opposition au dépôt des cookies de mesure d'audience a été prise en compte. Masquer ce message

Blendecques, rue Ambroise Paré, 2013, diagnostic, villa gallo-romaine

La Socièté Civile Immobilière des Pipiers projette l’extension de la clinique de Saint-Omer en créant un médipôle sur sa réserve foncière. Cet aménagement concerne une surface de 17421 m2. La présence d’une grande villa des premier et 2ième siècles de notre ère, fouillée en 2000-2001 préalablement à la construction de la clinique, a conduit le Service Régional de l’Archéologie à prescrire un diagnostic sur la parcelle contiguë afin d’estimer l’étendue de cette villa ainsi que l’impact des futurs aménagements sur cette dernière. L’opération a été réalisée par le Centre départemental d’Archéologie du Pas-de-Calais du 4 au 6 mars 2013 sous la responsabilité de Jérôme Maniez. Le diagnostic a permis de mettre en évidence l’extension vers l’est de la villa du Bois Richebé. L’essentiel des structures se compose de fossés déjà reconnus lors des fouilles et de fosses. La présence d’une palissade et d’un fossé parallèle à cette dernière, se développant vers le nord au-delà de la limite de la partie résidentielle, suppose une extension plus importante de la villa. Des fondations matérialisées par une semelle filante en craie pilée trahissent la présence d’un mur de clôture ou d’un bâtiment. Au vu de ces éléments rien n’indique clairement que nous sommes dans la partie agricole de la villa du moins de son dernier état. Il est bien évident que la palissade et le fossé délimitent un espace à l’est mais en l’absence de mobilier et de chronologie il est difficile de les associer à un des états en particulier de la villa. Il pourrait s’agir de la limite est de l’établissement créé à la fin du premier siècle et qui succède à la ferme indigène mais probablement pas de la limite de la pars rustica de la troisième phase d’occupation qui aurait alors une partie résidentielle presque deux fois plus grande que la partie agricole, ce qui est loin d’être la norme pour ce type d’établissement dans nos régions. Le diagnostic a permis de confirmer le statut de grande villa du site qui s’étend très certainement encore à l’est sur les parcelles adjacentes, promises à un futur aménagement.

Référence du rapport

Maniez Jérôme, Blendecques (Pas-de-Calais), rue Ambroise Paré, Rapport final d’Opération de diagnostic, éd. Centre départemental d’Archéologie du Pas-de-Calais, Dainville, 2013, 71 p., 45 fig.

Mots-clés

Gallo-romain, Haut-Empire, Nord-Pas-de-Calais, Pas-de-Calais, Blendecques, Morinie, établissement agricole, villa.