Archéologie - Pas-de-Calais le Département
Les informations contenues dans cette page ne sont valables avec certitude que jusqu'à cette date et heure.

Votre opposition au dépôt des cookies de mesure d'audience a été prise en compte. Masquer ce message

Brebières, 1145 route nationale, 2013, diagnostic, occupation protohistorique

Sur prescription du Service Régional de l’Archéologie du Nord-Pas-de-Calais, le Centre départemental d’archéologie a effectué un diagnostic sur l’emprise d’un projet d’aménagement de lotissement au n°1145 de la route nationale sur la commune de Brebières. Le projet, porté par la société Proteram, totalise 4 hectares ; il est situé entre la route nationale 50, la Cité Brisse, la rue de la gare de Corbehem et la voie ferrée. L’opération s’est déroulée du 30 septembre au 8 octobre 2013. Au total, 11 tranchées ont été réalisées, soit une superficie de 4554 mètres carrés, correspondant à 11,10 % de la surface prescrite, et 9 fenêtres complémentaires qui totalisent 496 mètres carrés. Ainsi, la surface diagnostiquée s’élève à 5050 mètres carrés, ce qui correspond à 12,32 % de l’emprise du projet.

Les tranchées réalisées ont mis en évidence une fosse attribuable au Bronze moyen / Bronze final et deux secteurs attribuables à La Tène moyenne. Le premier, situé à l’ouest de l’emprise de diagnostic, couvre un peu moins de 5000 mètres carrés et comprend des fosses, un puits et des segments de fossés laissant entrevoir l’existence d’un enclos au sein d’un parcellaire. Le second secteur, au nord, concentre de nombreux vestiges sur une superficie avoisinant 1 hectare. Deux enclos, une organisation parcellaire, un bâtiment et d’autres bâtiments potentiels ont été repérés. Les vestiges céramiques sont datés de La Tène moyenne et trouvent des comparaisons sur les sites des Bonnettes à Arras, au Marais de Dourges à Dourges et au niveau de la ZAC des Béliers située à Brebières à moins de 1 kilomètre de la présente opération.

La mise au jour de plusieurs enclos et d’un système parcellaire laténien sur l’emprise du diagnostic s’inscrit dans la continuité du site de la ZAC des Béliers et de plusieurs sites localisés le long de la Scarpe entre Douai et Arras. Citons en particulier les sites de la ZAC de l’aérodrome à Vitry-en-Artois, la ZAC Horizon 2000 à Brebières ou encore la ZAC de l’Ermitage à Lambres-lez-Douai. Les opérations archéologiques préventives dans le secteur permettent d’appréhender de mieux en mieux l’implantation, le développement et la structuration de l’habitat durant la protohistoire et en particulier durant le second Age du Fer. On observe ainsi une forte concentration de l’occupation dès le 1er Age du Fer et une continuité de celle-ci jusqu’à La Tène finale par le biais d’une remarquable organisation parcellaire sur un vaste territoire situé au nord de la Scarpe. Une telle organisation du paysage et de l’habitat qui s’y implante ne peut se concevoir que dans une société hiérarchisée où la maîtrise d’un territoire est le fait d’une élite. La fouille des sites laténiens de ce secteur (Brebières) mis en perspective avec ceux de la région d’Arras (les Bonnettes) et de la vallée supérieure de la Scarpe dans l’ouest arrageois (oppidum d’Etrun ; le Fond d’Acq à Haute-Avesnes) permet d’étoffer régulièrement notre connaissance de l’occupation du territoire à cette période et de la société atrébate en général.

Référence du rapport

MERKENBREACK (V.), MASSE (A.), MEURISSE-FORT (M.) - Brebières (Pas-de-Calais), 1145, route
nationale, Rapport final d’Opération de diagnostic, éd. Centre départemental d’Archéologie du
Pas-de-Calais, Dainville, 2014, 82 p., 38 fig.

Mots-clés

Protohistoire, âge du bronze, âge du fer, Bronze moyen, Bronze final, La Tène moyenne, Pas-de-Calais, Brebières, occupation, enclos, parcellaire, bâtiment, fossé, fosse, céramique.