Archéologie - Pas-de-Calais le Département
Les informations contenues dans cette page ne sont valables avec certitude que jusqu'à cette date et heure.

Votre opposition au dépôt des cookies de mesure d'audience a été prise en compte. Masquer ce message

Camiers, Quartier Nelly Duhem, 2014, diagnostic, camp britannique de la Première Guerre mondiale

Sur prescription du Service régional de l’archéologie, le Centre départemental d’archéologie du Pas-de-Calais a procédé à un diagnostic sur l’emprise d’un projet d’extension du lotissement du quartier Nelly Duhem à Camiers. Le futur aménagement est situé à l’est de la commune, à la jonction entre la plaine maritime et la paléofalaise interne. Le projet s’étend sur 29 385 m2. Neuf tranchées ont été réalisées, représentant 8,8 % de la surface accessible.

Cette opération a permis de circonscrire la zone d’extension du camp britannique de la Première Guerre mondiale dans la partie nord de l’emprise. Une imposante fosse dépotoir, un alignement de piquets et plusieurs murs composent une partie des vestiges identifiés. D’autres structures sont apparues plus difficiles à caractériser comme un grand ensemble rectangulaire à creusements linéaires transversaux. Plusieurs fosses rectangulaires reliées à des canalisations restent également difficiles à interpréter. L’emprise recalée sur un plan ancien du camp de convalescence de Camiers montre la proximité de certaines installations avec les observations archéologiques, mais sans concordances certaines. Le mobilier recueilli est abondant. Il témoigne de la vie quotidienne dans le camp. Les objets liés à l’équipement militaire sont évidemment présents (uniforme, gamelles et tasses en fer). Les contenants en verre sont également extrêmement nombreux, à destination alimentaire, mais aussi pharmaceutique ou cosmétique. La vaisselle, en céramique ou en verre, montre la présence notable de mobilier de la vie civile.

L’existence du camp des mitrailleurs des Machine Gun Corps est suggérée par la découverte de plusieurs insignes, mais aucune de leurs installations n’a été mise au jour dans l’emprise du diagnostic.
La partie centrale de l’emprise est comblée par d’importants remblais non datés, probablement dans le but de niveler les terrains agricoles.

Référence du rapport

Panloups et al. 2014 : Panloups E., Meurisse-Fort M., Bruniaux G., Dewitte O., Camiers, Quartier Nelly Duhem, Rapport final d’opération de diagnostic, Dainville : Centre départemental d’archéologie du Pas-de-Calais, Dainville, 74 p., 40 fig.

Camiers

mot(s)-clé(s) : Première Guerre mondiale, camp, Machine Gun Corps, fosse, dépotoir, verre, métal, monnaie