Archéologie - Pas-de-Calais le Département
Les informations contenues dans cette page ne sont valables avec certitude que jusqu'à cette date et heure.

Votre opposition au dépôt des cookies de mesure d'audience a été prise en compte. Masquer ce message

Fresnicourt-le-Dolmen, Golf d’Olhain, 2014, diagnostic, occupation agricole et domestique

Le Conseil général du Pas-de-Calais projette l’extension du golf départemental d’Olhain situé sur le territoire de la commune de Fresnicourt-le-Dolmen. Ce projet va impacter une surface de 30 hectares. Le Service régional de l’Archéologie a donc prescrit une opération de diagnostic archéologique sur la totalité de l’emprise du projet. Cette opération a été réalisée en septembre 2014 par le Centre départemental d’Archéologie du Pas-de-Calais sous la responsabilité de Jérôme Maniez. Elle a permis de mettre au jour deux occupations humaines de nature et d’époque différentes. Dans la partie ouest de l’emprise une occupation domestique et/ou agricole datée de la fin du 4ème au début 3ème siècle avant Jésus-Christ, a été mise en évidence. Elle se compose d’un silo, de fosses et de poteaux assez bien conservés. Quelques structures satellites dont une structure de combustion datée également de La Tène ancienne et deux fosses non datées avec restes de crémation, suggèrent la présence d’autres unités agricoles caractéristiques de ce type d’habitat ouvert.

Dans la partie sud, c’est une nécropole d’époque gallo-romaine qui a été mise au jour. Utilisée durant le 1er et le 2ème siècle après Jésus-Christ, elle comporte des bûchers et des sépultures secondaires. Deux zones, où la densité de vestiges est plus importante, ont été mises en évidence mais d’autres structures funéraires dispersées (fosses avec restes de crémation et bûcher) ont également été repérées. La découverte sur le même site et à quelques mètres de distance de sépultures secondaires et de bûchers reste peu courante. L’échantillonnage permet déjà d’apercevoir une tendance quant à la chronologie. En effet les sépultures secondaires semblent plus précoces que les bûchers. Cette première donnée augure de la possibilité d’appréhender l’évolution et l’organisation de cette nécropole sur une durée d’au moins deux siècles.

Référence du rapport

Maniez et al 2014 : MANIEZ J. (dir.), AFONSO-LOPES E., DELOBEL D., MEURISSE-FORT M., Fresnicourt-le-Dolmen (Pas-de-Calais), "golf d’Olhain" Rapport final d’opération de diagnostic, Dainville : Centre départemental d’archéologie du Pas de Calais, 130 p., 66 fig.

Fresnicourt-le-Dolmen

mot(s)-clé(s) : Atrébatie, occupation agricole et domestique, nécropole