Archéologie - Pas-de-Calais le Département
Les informations contenues dans cette page ne sont valables avec certitude que jusqu'à cette date et heure.

Votre opposition au dépôt des cookies de mesure d'audience a été prise en compte. Masquer ce message

Gouy-Saint-André à Montreuil-sur-Mer RD 939 2009 diagnostic sites du Néolithique à l'époque moderne

En amont d’un projet de doublement de la RD 939 (secteur 3, 4, 5) un diagnostic archéologique a été mené par le Service départemental de l’Archéologie du Pas-de-Calais sur les communes de Gouy-Saint-André, Campagne-lès-Hesdin, Écuires et Campigneulles-lès-Petites du 1er octobre au 20 novembre 2009. Au sud de la voirie actuelle, une étroite bande, de 20 m à 35 m de large, a été sondée sur 14 km de long.
Cette opération s’inscrit dans un territoire profondément modifié au cours du Quaternaire, original par sa position d’interfluve entre la vallée de la Canche et la vallée de l’Authie et dont l’environnement archéologique et historique reste à documenter.

Commune de Gouy-Saint-André : les fourneaux à sel protohistoriques

Un atelier de production de sel daté de la Tène Récente a été découvert au sein d’un enclos large de 35 m. Dans sa partie sud-est, un espace est dédié à la fabrication de sel, dont quatre fourneaux à tuyère qui introduisent un nouvel élément typologique pour ce type de structure de combustion. Une probable occupation liée à la zone artisanale a été détectée à l’est de cette dernière. La localisation exceptionnelle de ce site entre l’Authie et la Canche, à une vingtaine de kilomètres du littoral et des matières premières le singularise des ensembles artisanaux du même type, connus dans la région.

Commune de Campagne-lès-Hesdin : l’industrie lithique Néolithique ancien et l’habitat du Bronze ancien

Le site, sur lequel deux occupations ont été caractérisées, se localise sur le sommet d’un plateau. Une série lithique du Néolithique a été collectée dans un niveau de colluvion ; découverte peu fréquente dans la région, elle montre des caractères rubanés indéniables (débitage laminaire, outillage typique et expédient). Il reste à établir si cette série est en lien avec un dispositif d’enclos palissadé mis au jour sous la colluvion.
Sur le même site des vestiges d’un habitat de plan circulaire ont été dégagés. Le mobilier céramique et lithique récolté à la fouille ont permis de les dater du Bronze ancien/moyen. Ce type d’occupation est très peu connu sur la zone littorale, d’autant plus en position privilégiée d’interfluve.

Commune de Campagne-lès-Hesdin - site de Bloville : le domaine gallo-romain et la nécropole mérovingienne

À Campagne-les-Hesdin, au lieu-dit de Bloville, de nombreux vestiges datés de la protohistoire au 6ième siècle ont été mis au jour sur 330 m de long. Les données recueillies lors du diagnostic ont montré le fort potentiel qu’une étude plus complète du site pourrait exploiter. En effet, le site constitue d’abord un exemple possible de transformation de ferme indigène en domaine agricole gallo-romain. Ce dernier est, de plus, en activité jusqu’à une antiquité tardive, illustrant les différentes évolutions au cours des siècles des pratiques agricoles, de l’architecture et des activités (artisanat). Enfin, la présence de sépultures mérovingiennes en limite du domaine peut non seulement informer sur les liens entre les établissements antiques tardifs et les Francs, mais interroge également sur les raisons conduisant à l’installation d’un groupe satellite, si éloigné de la nécropole principale. Ces problématiques revêtent un intérêt particulier dans un contexte géographique et culturel original, proche du littoral, localisé entre la vallée de la Canche et la vallée de l’Authie, à la frontière du territoire des Ambiens et des Morins. Commune de Boisjean, le domaine du Bas Moyen âge Un ensemble d’édifice, remarquable par la puissance de ses fondations en calcaire et de son plan a été mis au jour sur près de 2 000 m2. La découverte du domaine médiéval de Boisjean revêt un intérêt particulier lié à son caractère inédit dans le paysage archéologique du Bas Moyen Age. Les dimensions imposantes et l’organisation spatiale de ses vestiges soulèvent de nombreuses interrogations relatives à sa nature (agricole ou domestique), son implantation géographique (proximité d’’un chemin mais excentrée d’un centre villageois ou urbain), et ses potentielles extensions ou dépendances.

Les découvertes de Campagne-Lès-Hesdin et d’Écuires : les aménagements paysagers et la Chaussée Brunehaut

Les multiples remembrements et constructions modernes ont profondément modifié les campagnes ces dernières décennies. Les vestiges d’aménagements paysagers récents repérés vers Écuires ou ceux plus anciens de la Chaussée Brunehaut vers Campagne-lès-Hesdin permettent de retrouver les éléments structurants du paysage et de mesurer leur pérennité au cours des siècles. Le site de Campigneulles-lès-Petites l’habitat de La Tène, l’installation gallo-romaine et le puits médiéval. Les vestiges d’au moins deux habitats sur poteaux, de plan connus et datés de La Tène moyenne finale ont été découverts dans la partie la plus occidentale du diagnostic. Dans le même secteur, plusieurs fosses et un silo de la même période ont été mis au jour. Deux constructions d’époque gallo-romaine ont été dégagées partiellement. La nature et la fonction de celles-ci n’ont pu être déterminées (édifice de stockage, élément défensif). Enfin, un puits en liaison avec un fossé, tous deux datés de l’époque médiévale, sont sans doute liés à une activité agricole.

Ce diagnostic a donné lieu aux fouilles :

Références des rapports

Willot et al. 2009 : WILLOT (J.-M.), DELAGE (M.), MARCY (J.-L.), MASSE (A.), MEURISSE-FORT (M.), MINNE (J.), PATOURET (J.), TACHET (N.), MORREALE (J.-R.). RD939, mise à 2x2 voies, section Gouy-Saint-André/Montreuil. Rapport final d'opération de diagnostic. Dainville : Centre départemental d'Archéologie du Pas-de-Calais, 2009. 126 p., 73 fig., 17 ph.

Willot et al. 2010 : WILLOT (J.-M.), DELAGE (M.), MARCY (J.-L.), MASSE (A.), MEURISSE-FORT (M.), MINNE (J.), PATOURET (J.), TACHET (N.), MORREALE (J.-R.). RD939, mise à 2x2 voies, section Gouy-Saint-André/Montreuil. Volume 2. Rapport final d'opération de diagnostic. Vol. 2. Dainville : Centre départemental d'Archéologie du Pas-de-Calais, 2010. 160 p., 85 fig.

Mots clés

Néolithique, âge du Bronze, âge du fer, La Tène, Antiquité, Moyen Age, bas Moyen Age, époque moderne, Pas-de-Calais, Campagne-lès-Hesdin, Bloville, Boisjean, Campigneulles-lès-Petites, Ecuires, Gouy-Saint-André, habitat, artisanat, fourneau à sel, lithique, céramique, terre cuites, fosses, trous de poteaux, terres cuites architecturales, habitat, fossés, sépultures, fossés, puits, trous de plantations, clôtures arborées.