Archéologie - Pas-de-Calais le Département
Les informations contenues dans cette page ne sont valables avec certitude que jusqu'à cette date et heure.

Votre opposition au dépôt des cookies de mesure d'audience a été prise en compte. Masquer ce message

Guînes, rue du petit moulin, 2018, diagnostic

L’opération de diagnostic a mis au jour sur l’ensemble de la parcelle des vestiges de deux courtines, d’un bastion, de douves et de remblais de talus datés de la première moitié du XVIe siècle. Les éléments étudiés ont permis de collecter des informations sur les techniques de construction, la configuration des fortifications et leur insertion dans le système défensif du bourg.
La topographie du secteur avant la fortification
Les éléments d’informations sur la topographie du terrain sont lacunaires mais ouvrent des pistes pour restituer un environnement avant l’installation des fortifications. Ce secteur du bourg est localisé en limite de la plaine inondable et du plateau crayeux secondaire. La topographie urbaine a été d’ailleurs marquée par ce contexte : les secteurs oriental et septentrional de Guînes sont humides et marécageux, probablement arrosés par des sources qui ont permis le creusement du canal vers Calais, l’alimentation en eaux des douves et l’installation de viviers
Les courtines, le bastion d’angle et les douves
Les courtines du bourg ont été observées sur près de 20 m le long au nord-ouest et sur 2,30 m de long au sud-est. Une structure défensive massive, de type bastion, flanque l’angle des deux murs. Les courtines et le bastion présentent une mise en œuvre identique, employant un blocage de cassons de craie et de brique habillé par des coffrages en brique rouge. La courtine localisée au nord-ouest, large de 2,60 m à 3 m, est assise sur des fondations en gradins ou sur semelles côté intérieur. L’escarpe du mur, en brique rouge, présente un fruit de 2 % au minimum. Le tronçon de la courtine côté sud-est, perpendiculaire au mur nord-ouest, est plus épais (6 m). Les maçonneries situées à l’intersection de ces deux murs semblent dessiner un bastion d’angle de forme carrée ou rectangulaire très saillant. La base des murs n’a pas pu être observée dans le cadre du diagnostic. En revanche, un sondage de sol réalisé par l’entreprise Fondasol dans les massifs d’angle a percé 5,50 m de maçonneries avant d’atteindre le substrat crayeux. Il est probable que l’ensemble des murs ait été assis sur le sommet de la roche calcaire présente dans le sous-sol à une profondeur comprise entre 3,50 m et 5,50 m. A l’arrière des courtines, des levées de terre sont apparemment présentes sur l’ensemble de la parcelle, sans doute apportées au fur et à mesure de l’élévation de la courtine. Elles renforçaient ce dernier dont les fondations à gradins et son fruit augmentaient sa résistance à la poussée des terres. L’opération archéologique a également mis en évidence la présence de douves devant les courtines. 

La superposition des plans anciens avec les éléments défensifs mis au jour révèle que les tronçons de murs et le bastion correspondent à ceux localisés au nord-est du bourg. Plus précisément, ils coïncident à l’extrémité orientale d’une grande esplanade qui, dans ce secteur du bourg, est augmentée d’un réduit défensif doté de courtines, de fossés et d’un grand bastion à l’est, celui partiellement dégagé lors du diagnostic. Parmi les fortifications du Pale anglais connues et pour certaines étudiées, Guînes se distingue par le fait que sa forteresse a été démantelée après la reconquête française. Les vestiges reflètent donc un état de la première moitié du 16e siècle, sans modifications postérieures, des pratiques anglaises en terme de construction militaire, renforçant le caractère inédit des découvertes.

Référence du rapport

WILLOT (J-M.) dir, AGOSTINI (H.), DEWITTE (O.), MEURISSE-FORT (M.), Guînes, rue du Petit Moulin, Rapport final d'opération de diagnostic, éd. Direction de l'Archéologie du Pas-de-Calais, dainville, 2008, 166 p., 93 fig.

Guînes

mot(s)-clé(s) : Modernes, contemporain, fortifications, courtines, bastion, douves, céramiques