Archéologie - Pas-de-Calais le Département
Les informations contenues dans cette page ne sont valables avec certitude que jusqu'à cette date et heure.

Votre opposition au dépôt des cookies de mesure d'audience a été prise en compte. Masquer ce message

Houdain, "Le Mont", RD 301, 2014, fouille, occupation gallo-romaine

De février à avril 2014, deux hectares ont été fouillés sur la commune de Houdain par le Centre départemental d’archéologie du Pas-de-Calais sous la direction de Jérôme Maniez. Cette opération fait suite aux résultats d’un diagnostic réalisé en 2012 sur le projet de déviation de la RD 301 (Maniez 2012). L’opération de fouilles préventives concerne une occupation gallo-romaine du Haut-Empire matérialisée par un ensemble d’enclos fossoyés et deux petites zones funéraires. Le rapport étant en cours, la datation et l’interprétation du site ne sont pas encore arrêtées.

La nature du projet (route départementale) ne permet pas d’avoir une vision globale du site. Ainsi aucun enclos n’est connu dans sa totalité. Néanmoins pour trois d’entre eux, trois côtés ont été mis au jour. Dans l’ensemble, les fossés sont assez bien conservés, la largeur moyenne est de un mètre et la profondeur de 0,45 mètre, les comblements sont homogènes. Ils ont livré assez peu de mobilier. Les structures annexes, à l’intérieur et à l’extérieur des enclos sont essentiellement des fosses. Quelques poteaux sont présents mais aucune organisation cohérente ne met en évidence des plans de bâtiments.

Deux petits groupes de sépultures secondaires ont également été mis au jour. Le premier groupe se situe à l’intérieur de l’enclos le plus à l’ouest. Ce groupe se compose de 11 structures funéraires, disséminées à l’intérieur de l’enclos. Les fosses sépulcrales sont  souvent irrégulières. Quatre types de structures ont été identifiés : les fosses avec amas osseux et offrandes céramiques allant de un à trois vases, les fosses avec uniquement l’amas osseux, les fosses avec uniquement l’offrande céramique (un seul vase) et les fosses charbonneuses avec esquilles osseuses. Le mobilier céramique de ces structures funéraires permet de les dater du début du 1er siècle de notre ère. Le second groupe est constitué de six sépultures secondaires regroupées sur une surface d’environ 12 mètres carrés au niveau de l’intersection de deux fossés. Les fosses sépulcrales sont plutôt régulières et de forme rectangulaire. Les offrandes se composent essentiellement de mobilier céramique allant de trois à six vases par tombe. Le mobilier céramique de ces tombes suggère une implantation plus récente par rapport au premier groupe mais les associe tout de même au Haut Empire.

Si la fonction du premier enclos semble funéraire, l’interprétation des deux autres reste délicate. L’enclos deux, plus riche en mobilier dans les fossés mais également dans les fosses situées à l’intérieur de l’enclos, pourrait délimiter la zone d’habitat ou du moins une d’activité humaine plus intense. L’enclos trois situé à l’est de l’emprise, de par sa complexité et ses multiples partitions pourrait avoir une fonction pastorale (protection/contention des animaux). Même si les autres fossés ne sont pas clairement attribuables à des enclos, l’ensemble du système fossoyé reste toutefois cohérent. En effet, la plupart des fossés sont rectilignes et orthogonaux. Ils présentent une orientation de 35 degrés est du nord Lambert 95 pour les axes SO/NE et de 50 à 55 degrés ouest du nord Lambert 93 pour les axes SE/NO. Sans parler de cadastration, indécelable à l’échelle d’une seule opération, on peut considérer ces fossés également comme des marqueurs parcellaires relativement organisés.

Nous sommes donc ici sur un ensemble cohérent et peu stratifié qui suggère une contemporanéité des différents enclos ainsi qu’une permanence du système fossoyé qu’on retrouve dans l’orientation des parcelles actuelles.

Référence du rapport

MANIEZ J. dir., Afonso -Lopez E., Delobel D., Lecher E., Meurisse -fort M., Panloups E. - Houdain (Pas-De-Calais), "Le Mont", RD 301. Rapport final d’Opération de fouilles, éd. Direction de l’archéologie du Pas-de-Calais, Dainville, 2016, 302 p., 128 fig.

Houdain

mot(s)-clé(s) : occupation aggro-pastorale, nécropole