Archéologie - Pas-de-Calais le Département
Les informations contenues dans cette page ne sont valables avec certitude que jusqu'à cette date et heure.

Votre opposition au dépôt des cookies de mesure d'audience a été prise en compte. Masquer ce message

Nielles-lès-Calais, Saint-Tricat, Hames-boucres, Pénétrante Sud-Ouest Calais, 2009, diagnostic, Protohistoire, Médiéval

L’aménagement de la pénétrante sud-ouest de Calais par le Conseil général du Pas-de-Calais, reliant Guînes à Calais, a fait l’objet d’une prescription de diagnostic début 2008. Cette même année, une première tranche correspondant à l’élargissement de la route départementale 244 a fait l’objet d’un diagnostic puis d’une fouille mettant notamment au jour un hameau de forgerons du 14ième siècle (Maniez, 2008 ; Willot, 2008). La deuxième tranche du diagnostic sur les communes de Hames-Boucres, Saint-Tricat et Nièlles-les-Calais correspond à la construction d’une voie nouvelle le long de la ligne TGV trans-manche. D’une longueur de 4 km, ce diagnostic, réalisé également par le Centre départemental d’Archéologie du Pas-de-Calais a recoupé plusieurs vallons secs oscillant entre 17 et 39 mètres d’altitude et a mis en évidence une anthropisation en quatre lieux.
Deux occupations sont peu importantes. Au sud de la commune de Saint-Tricat, la périphérie d’un site de la Tène finale découvert plus à l’Ouest lors des travaux du TGV a été observée. À Hames-Boucres, au milieu d’un versant sud, un puits d’un diamètre de 7 mètres à l’ouverture est daté par quelques tessons du Ier-IIIe siècle après JC.

Sur la commune de Saint-Tricat, une occupation protohistorique dense d’un haut plateau a été mise au jour. Deux fossés circulaires sont probablement des cercles funéraires de l’âge du Bronze. Malgré la pauvreté du mobilier céramique, deux autres phases d’occupation ont été diagnostiquées. Une phase de transition entre le Bronze final et la période du Hallstatt est repérée par des fosses contenant du mobilier céramique en très bon état de conservation. La deuxième occupation importante marquée par un réseau de fossés est datée de La Tène finale. Le diagnostic a également mis au jour de nombreux trous de poteaux sans qu’il soit possible dans le cadre de cette opération d’établir des plans et de les attribuer à une quelconque phase d’occupation. La densité des structures et la permanence de l’occupation nous ont incités à proposer la fouille de cet ensemble.

Dans le prolongement ouest du vallon du Fond d’Homes à Hames-Boucres, une fosse contenant des moules bivalves et des creusets modelés en terre réfractaire a été découverte. Les moules se rapportent essentiellement à des éléments de parure : fibules aviforme et circulaire, épingles, petites et grandes boucles rectangulaires à bords biseautés et ardillon scutiforme, boucles rectangulaires et ovales, rivets scutiformes, plats et facettés et bossettes. Un fragment de moule au décor en chevron a été découvert. Une soixante de creusets à bec verseur ont été dénombrés. Des creusets, datés du 7ième siècle, découverts sur l’île de Vescovo, à proximité de Venise, servent à fondre des petits pavés de verre pour fabriquer des tesselles en verre, ou faire les cloisonnés (Saur Gelichi, 2009, page 34). Trois petits fragments de verre, une goutte de pâte de verre ainsi qu’un grenat de 2 millimètres de diamètre attestent du travail de décoration au cloisonné notamment. Le mobilier est essentiellement lié au coulage du métal mais les indices laissent supposer que toute la chaîne opératoire de façonnage des pièces était réalisée sur place y compris la décoration par la technique du cloisonné. Cette fosse de rejet d’un atelier de bronzier mérovingien est datée du Mérovingien Ancien (MA) suivant la chronologie de Legoux-Périn-Vallet avec une plus grande probabilité pour le Mérovingien Ancien 2 soit entre 520-530 et 560-570 après JC.

Ce diagnostic a donnée lieu aux fouilles :

  • Saint-tricat
  • Hames-Boucres (rapport en cours)

Références bibliographiques

LEGOUX et al. 2004 : LEGOUX (R.), PÉRIN (P) & VALLET (F.) Chronologie normalisée du mobilier funéraire mérovingien entre Manche et Lorraine. Ed. Association française d’archéologie mérovingienne 2004, 66 p.

MANIEZ 2009 : MANIEZ (J.) Marquise "Mont de Cappe", avenue Ferber. Rapport final d’opération, Service départemental d’Archéologie du Pas-de-Calais, 2009.

SAURO GELICHI 2009 : SAURO GELICHI (ed.) L’Isola del Vescovo. Gli scavi archeologici intorno alla Cattedrale di Comacchio. 2006-2008, Mostra Archaelogica, Comacchio, 2009, 85 p.

WILLOT 2009 : WILLOT (J M), FRANCOIS (S.), GAPENNE (A.), LEROY (S.), MASSE (A.), MAYER (A.), PINEAU (A.) – Guînes (Pas-de-Calais) RD 304, rapport final d’opération de fouilles, Centre départemental d’Archéologie du Pas-de-Calais, 2009, 230 p.

Référence du rapport

François, Meurisse-Fort 2009 : FRANÇOIS (S.), MEURISSE-FORT (M.). Nielles-lès-Calais, Saint-Tricat, Hames-Boucres, Pénétrante Sud-Ouest de Calais, 2ième phase, tronçon C. Rapport final d'opération de diagnostic. Dainville : Service départemental d'Archéologie du Pas-de-Calais, 2009. 180 p., 100 fig.

Mots clés

Âge du bronze, Hallstatt, La Tène Finale, Moyen âge, Mérovingien, Pas-de-Calais, Littoral, Nièlles-les-Calais, Saint-Tricat, Hames-Boucres, Diagnostic archéologique, atelier de bronzier, moule, creuset.