Archéologie - Pas-de-Calais le Département
Les informations contenues dans cette page ne sont valables avec certitude que jusqu'à cette date et heure.

Votre opposition au dépôt des cookies de mesure d'audience a été prise en compte. Masquer ce message

Ruitz RD 941, 2009, fouille préventive, fanum antique

La réalisation de la déviation de Bruay-La-Buissière (RD 941) entre Maisnil-lès-Ruitz et Haillicourt a donné lieu à une opération de fouilles archéologiques préventives à Ruitz au bout du chemin de la Rebreuve. Celle-ci s’est déroulée du 1er septembre au 4 décembre 2009. Une surface de 13 000 m2 a été décapée à la pelle mécanique et fouillée par une équipe du Centre départemental d’Archéologie du Pas-de-Calais.

L’opération a permis d’identifier huit phases chronologiques qui s’étendent de manière discontinue entre la fin du deuxième âge du Fer et la période moderne. La première phase est datée de la fin du deuxième âge du Fer. Elle est caractérisée par une exploitation opportuniste des grès qui affleurent la surface, à laquelle s’ajoute un possible habitat. La période du Haut Empire romain regroupe quatre phases consécutives. La première moitié du premier siècle après JC. voit se succéder des aménagements visant au nivellement et à l’assainissement du site. Deux fosses de rejet de bûcher ont également été identifiées pour cette phase. Entre 40-45 et 75-80 après JC, un sanctuaire est implanté sur le site. Le péribole forme un espace clos de 900 m2, deux ouvertures ont été identifiées sur les portions ouest et sud du mur. Deux bâtiments quadrangulaires ont été observés dans la partie orientale de celui-ci. Le premier est situé au sud-est. Il est formé d’une galerie (11 sur 11 mètres) ouverte à l’ouest qui cerne une cella (5.40 sur 5.10 mètres). Le deuxième, éloigné du précédent par 6 mètres, présente un plan simple de moindre dimension (4.50 sur 4.50 mètres). Un troisième bâtiment est identifié au sud, à l’extérieur du péribole. Il est également quadrangulaire (5.50 sur 5.50 mètres). Ces bâtiments sont abandonnés entre 75-80 et 115-120 après JC. et démantelés dans le courant du 2ième siècle après JC. Des fosses, situées à proximité du bâtiment méridional, attestent notamment, de la refonte d’éléments métalliques. Le site est à nouveau, occupé dans le courant de la deuxième moitié du 4ième siècle après JC, mais le faible nombre de vestiges ne permet pas de comprendre sa nature. Après un hiatus de quelques siècles, une présence humaine est attestée entre le 9ième et le 10ième siècle après JC. Elle se matérialise sous la forme de fosses et d’un épandage de surface qui s’implantent sur la zone des temples. Enfin, deux fosses attribuées à la période médiévale ou moderne ont été observées.

Référence du rapport

Maniez, Leroy 2010 : MANIEZ (J.), LEROY (S.). Ruitz (Pas-de-Calais), RD 941, déviation de Bruay-La-Buissière. Rapport final d'opération de fouille. Dainville : Centre départemental d'Archéologie du Pas-de-Calais, 2010. 278 p., 127 fig., 47 ph.

Mots clés

âge du fer, La Tène finale, Antiquité, Moyen âge, Carolingienne, Pas-de-Calais, Ruitz, fanum, exploitation de grès.