Archéologie - Pas-de-Calais le Département
Les informations contenues dans cette page ne sont valables avec certitude que jusqu'à cette date et heure.

Votre opposition au dépôt des cookies de mesure d'audience a été prise en compte. Masquer ce message

Verchocq, "Près de Verchocq", 2011, diagnostic, site de débitage de l'âge du bronze

Le Centre départemental d’Archéologie du Pas-de-Calais est intervenu en octobre 2011 dans la vallée de l’Aa sur la commune de Verchocq et Rumilly au lieu dit "Prés de Verchocq". Le projet d’aménagement prévoit la construction de champs d’inondation contrôlée notamment par la réalisation d’une digue. L’opération de diagnostic a eu lieu sur l’emprise de l’ouvrage. Sur les 21 tranchées, 2 ont livré des vestiges archéologiques ainsi qu’un sondage manuel creusé dans une partie boisée de l’emprise. La stratification de la vallée se compose de la succession d’un niveau de grave, surmonté de vase, de tourbe et de limon. C’est sur un niveau de vase qui colmate une micro-dépression topographique de la grave que les vestiges d’un atelier de débitage de silex ont été découverts. Trois amas de silex taillés ont été repérés sur une surface de 50 m2. Le corpus se compose de 827 pièces en silex, la majorité sont des éclats de débitage mais on dénombre 2 préformes, 7 nucléus et 7 pièces retouchés. L’attribution chrono-culturelle du point de vue techno-typologique peut se situer à l’Âge du bronze. D’après l’étude géoarchéologique, l’atelier pourrait se situer avant la phase de stabilisation de berge de l’Aa datée entre 800 et 550 avant JC., un ante quem, donc plutôt cohérent. L’extension de l’atelier est estimée à environ 100 m2. Dans le sondage manuel, c’est un mur de blocs de craies et de rognons de silex, perçu sur une dizaine de mètres qui a été dégagé. Son interprétation est difficile mais le mobilier céramique recueilli situe son usage entre le 15ième siècle et le 16ième siècle.
Les investigations menées dans le cadre de l’aménagement de la vallée de l’Aa n’ont pas permis d’identifier une occupation ancienne importante. Les lacunes stratigraphiques, phases d’érosion, ont malheureusement réduit les observations.

Référence du rapport

Armelle MASSE (directrice), Murielle MEURISSE-FORT, Vincent MERKENBREACK, Cyril LACHAUD, Zone d’expansion des crues de l’Aa, Verchocq-Rumilly (Pas-de-Calasis), "Prés de Verchocq". Rapport final d’Opération de diagnostic, édition Centre départemental d’Archéologie du Pas-de-Calais, Dainville, 2012, 78 pages, 30 figures.

Mots-clés

Âge du bronze, Bas moyen-âge, Pas-de-Calais, Aa, vallée, Audomarois, Verchocq, Rumilly, atelier, lithique, maçonnerie, C14