Archéologie - Pas-de-Calais le Département
Les informations contenues dans cette page ne sont valables avec certitude que jusqu'à cette date et heure.

Programmation à la Maison de l'Archéologie

Pierre tombale au chien de Mont-Saint-Éloi

Photo mystère : détail d'une inscription et d'un arrière train d'un chien sur un fragment de pierre tombale.

Date et lieu de découverte : août 2012 à Mont-Saint-Éloi

Contexte : fouille programmée triennale

Datation : période 1200-1400

Dimensions : 40.5 cm de long, 37 cm de large, 9 cm d’épaisseur

Matériau : pierre bleue

Photo mystère : détail d'une inscription et arrière train d'un chien sur un fragment de pierre tombale.

Le chien est associé à l’aristocratie religieuse ou séculière (noble, bourgeois, évêque, abbé et prieur) et incarne dans l’iconographie funéraire la fidélité du suzerain envers son seigneur. Il s’agit sans doute ici d’un lévrier avec un collier, le chien le plus représenté sur les pierres tombales. L’épitaphe est généralement une formule traitant de la mort et du défunt. Sur cette pierre tombale, l’inscription gravée sur le pourtour est trop lacunaire pour être déchiffrée. Les baies de style gothique, garnies de crochets et couronnées de fleurons, les fenêtres avec des vitraux, les murs et les colonnes figurent un dais : petite voute couvrant l'emplacement réservé au défunt. Cette représentation du défunt placé sous le dais symbolise le seuil, le passage vers l’au-delà.