Archéologie - Pas-de-Calais le Département
Les informations contenues dans cette page ne sont valables avec certitude que jusqu'à cette date et heure.

Vitry-en-Artois, «Parc d’activités de l’Aérodrome», parcelle AL17p, 2017, diagnostic

La communauté de communes Osartis-Marquion, dans le but d’étendre la zone d’activités du Parc de
l’Aérodrome, parcelle AL17p, sur la commune de Vitry-en-Artois, a déclenché la suite de son projet, et
ainsi le diagnostic archéologique d’une parcelle de 130 000 m2. L’opération a été réalisée par Emmanuelle
Leroy-Langelin, de la Direction de l’Archéologie du Département du Pas-de-Calais, du mercredi 17 mai
au jeudi 1 juin 2017.
Un total de 16 tranchées et 26 fenêtres ont permis l’ouverture de 14 046 m2, et la découverte de plus
de 300 vestiges antérieurs à l’époque contemporaine.
Chronologiquement, deux grandes phases sont représentées, une phase ancienne incluant les périodes
néolithique et de l’âge du Bronze et une phase historique attribuée au Haut-Empire.
Concernant la phase ancienne, les informations obtenues par la céramique et le lithique présentent
plusieurs cas de figures. Parfois, le mobilier se retrouve en position résiduelle dans des structures plus
récentes et pour d’autres vestiges, une datation large du Néolithique au Bronze final est proposée. Sur
l’ensemble, une seule fosse livre un mobilier homogène attribuable à la fin du Néolithique.
Le présent diagnostic a également livré un ensemble céramique gallo-romain de 440 tessons (40 NMI)
issus de fosses, de fossés, et d’un niveau de circulation associé à un chemin (fossés bordiers). Après examen
de cet ensemble céramique, la fourchette chronologique s’échelonne du début du premier siècle à la fin du 2ième
siècle après J.-C. La présence du chemin antique témoigne sans aucun doute du moyen d’accès à la villa
découverte un peu plus au nord et fouillée en 2010.
Cette opération montre plusieurs traces d’occupation. Pour la phase ancienne, associée au Néolithique
ou à la Protohistoire ancienne, il est difficile de proposer une organisation de site. L’indigence du mobilier
et le modèle d’installation durant ces périodes participent à la difficulté de reconnaissance des sites. Les
occupations, le plus souvent organisées en aire ouverte, sont complexes à caractériser en diagnostic.
Les vestiges romains sont liés à un réseau viaire observé sur toute la surface de l’opération et certainement
en lien avec la villa attenante.

Photo d'illustration du rapport de diagnostic de l'aerodrome de Vitry-en-Artois.
Référence du rapport

Emmanuelle LEROY-LANGELIN, Elisabeth AFONSO-LOPES, Hélène AGOSTINI, Murielle
MEURISSE-FORT, Elisabeth PANLOUPS - Vitry-en-Artois (Pas-De-Calais), «Parc d’activités
de l’Aérodrome», parcelle AL17p, Rapport final d’opération de diagnostic, édition Direction de l’Archéologie
du Pas‑de‑Calais, Dainville, 2017, 149 pages, 72 figures.