Archéologie - Pas-de-Calais le Département
Les informations contenues dans cette page ne sont valables avec certitude que jusqu'à cette date et heure.

Archéologie et Santé Mentale, une rencontre au bénéfice des patients

Des patients hospitalisés en psychiatrie s’initient à l’archéologie.

À Arras, pendant un an, des patients hospitalisés en psychiatrie s’initient à l’archéologie. Ils créent des œuvres originales inspirées des techniques ancestrales : vitrail, calligraphie, enluminure. Découvrez l’ensemble de leurs productions dans un livret illustré à consulter sur notre site.

: Photo d’une œuvre inspirée de la technique du vitrail. Les tours de l’abbaye de Mont-Saint-Éloi sont représentés au milieu de la campagne en haut d’une colline. En arrière-plan, le soleil brille et le ciel bleu est parsemé de nuage.

Cette œuvre représente les tours de l'abbaye de Mont-Saint-Éloi. Inspirée, de la technique du vitrail, elle a été réalisée par les patients du Centre d'Accueil Thérapeutique à Temps Partiel (CATTP).

Crédits : CD62/DA/J. Hucteau.

Cette œuvre représente les tours de l'abbaye de Mont-Saint-Éloi. Inspirée, de la technique du vitrail, elle a été réalisée par les patients du Centre d'Accueil Thérapeutique à Temps Partiel (CATTP). 

Archéologie et santé mentale, un partenariat fructueux

« Apporter sa pierre à l’édifice »  est le titre d’une exposition de la Maison de l’Archéologie du Pas-de-Calais à Dainville. De septembre 2019 à décembre 2020, elle présente les fruits de six années de fouille sur le site de l’abbaye de Mont-Saint-Éloi. Les archéologues ont mis au jour les vestiges des trois églises qui se sont succédé au cours de l’histoire millénaire du lieu.

« Apporter sa pierre à l’édifice » est aussi le partenariat qui associe le Centre Hospitalier d’Arras et la Direction de l’Archéologie du Département. Il s’est déroulé de janvier à décembre 2020.

Exposition d’archéologie dans le hall de l’hôpital d’Arras

Une exposition d’objets archéologiques et de panneaux explicatifs a d’abord vu le jour dans le Hall du Centre Hospitalier.

: Photo des panneaux installés dans le Hall de l'Hôpital d'Arras. Ces panneaux expliquent le travail des archéologues sur le site de l’abbaye de Mont-Saint- Éloi.

Vue des panneaux installés dans le Hall de l'Hôpital d'Arras. Ils expliquent le travail des archéologues sur le site de Mont-Saint-Éloi.

Crédits : Hôpital d'Arras, Myriam Demailly.

Vue des panneaux installés dans le Hall de l'Hôpital d'Arras. Ils expliquent le travail des archéologues sur le site de Mont-Saint-Éloi.

 

Photo de la mise en place par une médiatrice de la Maison de l’Archéologie de la vitrine contenant d’objets archéologiques dans le hall de l’hopital d’Arras. Divers vestiges de lapidaires (pierres sculptés) sont disposés. Au premier plan, le vestige d’un chapiteau est visible. Le chapiteau est une pierre sculptée se situant en haut d’une colonne faisant la jonction avec la voûte.

Mise en place d'objets archéologiques provenant du site de Mont-Saint-Éloi dans les vitrines du Hall de l'Hôpital d'Arras.

Crédits : CD62/DA/S.Janin-Reynaud.

Mise en place d'objets archéologiques provenant du site de Mont-Saint-Éloi dans les vitrines du Hall de l'Hôpital d'Arras.

Vitrail, calligraphie, enluminures… Des ateliers pour les patients 

Des ateliers d’initiation à l’archéologie, au Moyen Âge et aux techniques artistiques ancestrales ont été mis en place avec les professionnels et patients du Pôle Santé Mentale.

Accompagnés par une médiatrice du patrimoine archéologique, les patients pris en charge à la Clinique Aloïse Corbaz, à l’Hôpital de Jour Tony Lainé et au Centre d’Accueil Thérapeutique à Temps Partiel (CATTP) ont visité le village de Mont-Saint-Éloi  ainsi que l' exposition de la Maison de l’Archéologie.

Photo de la visite de l’exposition « Apporter sa pierre à l’édifice » par des patients de la clinique Aloïse Corbaz.

Visite de l'exposition "Apporter sa pierre à l'édifice. Archéologie de l'abbaye de Mont-Saint-Éloi" à la Maison de l'Archéologie par les patients de la Clinique Aloïse Corbaz.

Crédit : Hôpital d'Arras.

Visite de l'exposition "Apporter sa pierre à l'édifice. Archéologie de l'abbaye de Mont-Saint-Éloi" à la Maison de l'Archéologie par les patients de la Clinique Aloïse Corbaz.

Ils ont ensuite découvert les techniques médiévales du vitrail, de l’enluminure et de la calligraphie. Ils ont également expérimenté les principes physiques de la construction des voûtes romanes et gothiques.

Présentation des différents ateliers avec les patients

Galerie photos

This is a title
Copyright Légende Télécharger la photo

L’archéologie au service du mieux-être des patients

Les patients se sont appropriés ces nouveaux savoirs et savoir-faire pour apporter à leur tour leur pierre à l’édifice. Ils se sont inspirés de ces techniques anciennes pour créer des œuvres originales.

La patience, la minutie, l’association de couleurs, le pouvoir des mots, la satisfaction de construire ensemble, le plaisir de créer ont été au rendez-vous de ces séances créatives. Grâce à ce projet, les patients se sont évadés, se sont exprimés, se sont ouverts aux autres. Ils sont allés au-delà de leurs difficultés.

Photo d’un arc brisé et d’un vitrail lors de la phase de création.  Au premier plan, le squelette du vitrail est en cours de découpe. Au second plan, un arc brisé composé de cartons vides est train d’être assemblé.

Création de l'arc brisé et du vitrail avec les patients de la Clinique Aloïse Corbaz.

Crédit : Hôpital d'Arras.

Création de l'arc brisé et du vitrail avec les patients de la Clinique Aloïse Corbaz.

 

 

Photo d’une création originale dans le cadran d’une horloge regroupant les techniques du vitrail et de l'enluminure.

Création d'une œuvre s'inspirant des techniques du vitrail et de l'enluminure par les patients de l'Hôpital de Jour Tony Lainé.

Crédit : Hôpital d'Arras.

Création d'une œuvre s'inspirant des techniques du vitrail et de l'enluminure par les patients de l'Hôpital de Jour Tony Lainé.

Photo du montage de l’exposition. 3 cadres contenant des calligraphies sont fixés sur des murs temporaires d’exposition. Une personne ajuste l’un des cadres

Les œuvres créées par les patients sont exposées dans le hall de l'hôpital en décembre 2020.

Crédit : Hôpital d'Arras.

Leurs travaux ont été exposés au public dans le hall de l’hôpital en décembre 2020.

Ils sont aussi à découvrir dans un livret ci-dessous.